Vous êtes ici

Dominique GAUDEL

photo_dominique_gaudel_01Depuis quelques milliers d’années, au néolithique, suite à des bouleversements géologiques, des forêts entières ont été englouties dans des régions marécageuses.

Peu à peu ces arbres, à l’abri de l’air et de la lumière, se sont fossilisés et leur cœur a donné naissance à un matériau extrêmement dur : le MORTA .

C’est ce que notre ami utilise pour ses sculptures, et qu’il « récolte » dans les marécages de La Brière, à 1m50 de profondeur environ.

photo_dominique_gaudel_02Il travaille deux types de morta : le rouge, qui provient d’un bouleau qui a séjourné environ 3700 ans en milieu humide et le noir, chêne qui a été enseveli voici 4500 ans !

Après avoir éliminé tous les éléments inutilisables du tronc (soit 85% du volume) il conserve la partie dure qu’il travaille, réalisant ainsi, avec beaucoup de finesse et d’imagination des œuvres originales non figuratives, avec une approche esthétique remarquable.

On a du mal à s’éloigner de son stand …

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer